Et si nous faisions connaissance?

Publié par le 22 février 2021
Categories: Non classé

Tricoter en plein nature… Bonheur !

Bonjour à toutes et à tous,

Comme je vous l’écrivais il y a 15 jours, c’est bien ma première grossesse et la naissance de ma fille en 2006 qui m’a amené à repenser ma manière de consommer. Lui offrir un monde plus propre, moins en souffrance. Y contribuer en tout cas. Agir pour une consommation plus respectueuse de l’environnement, plus engagée. Puis la nourrir, lui apposer sur sa peau de produits biologiques tant par l’alimentation, les produits cosmétiques que les textiles que je lui mettais à même la peau. Aujourd’hui adolescente c’est la même chose et c’est bien plus facile aujourd’hui !

Ma seconde grossesse, la naissance de mon fils en 2009 m’a fait constater qu’entre ces trois années, le monde prenait un virage. J’avais moins de mal à trouver ce que je cherchais. Plus forcément besoin de commander sur internet mais je pouvais me rendre dans des boutiques, de magasins proches de chez moi !

Que de prises de conscience depuis 15 ans et ce n’est que le début. Je vois bien que mes enfants sont cette génération ou leurs regards sont plus vifs, plus engagés sur prendre soin de notre environnement. J’ai donc voulu apporter ma pierre à cet édifice.

L’essence

Enfant, adolescente, je voulais être styliste. Je nourrissais ce rêve à coup de croquis, de crayons de couleurs. Puis en 3ème, lors de mon choix d’orientation, j’entends “milieu fermé, inaccessible, si tu ne connais personne tu n’arriveras à rien”. Nous sommes dans les années 90 avec son lot de stéréotypes. Jeune femme en devenir, un peu blessée, j’ai répondu aux attentes de ma famille et de la société, celles d’avoir un travail sécure et un revenu stable. Le monde de la mode et de la création ne l’était pas pour eux. J’ai donc fait des études supérieures et je me suis dirigée vers le monde du travail social.

J’exerce toujours aujourd’hui ce métier passionnant. Je ne pouvais pas m’engager dans le monde actif sans donner du sens à mon travail. Oui, je crois bien que je suis une femme engagée et qui ne fait jamais rien à moitié ^^ Vous allez apprendre à me connaitre !

Le tricot, la création ont toujours une place importante dans ma vie. Affirmer sa singularité, se démarquer. J’ai toujours à mes côtés une paire d’aiguille à tricoter, une pelote. Et ce depuis ma naissance. Ma mère et ma grand-mère ont toujours tricoté avec passion. Des heures entre femmes à tricoter, échanger, recevoir leurs conseils, admirer leurs gestuelles et leurs techniques. Je revois ma grand-mère, assise dans le bus, esquisser sur son ticket, le point qu’elle avait observé sur le pull d’un homme à nos côtés, puis le reproduire sans sourciller avec ses aiguilles, une fois chez elle.

La passion

Tricoter est ma passion, elle m’apaise. J’aime tellement ça. Il n’y a pas un jour, où je ne prends pas mes aiguilles, mon crochet. J’ai toujours un projet en tête même si le précédent n’est pas terminé. Durant mes grossesses, j’ai constaté qu’il m’était difficile d’habiller mes enfants. J’ai tricoté autant que j’ai pu leurs vêtements et leurs accessoires et aujourd’hui encore. Penser des pièces jolies, pratiques, singulières et intemporelles. Je ne pouvais concevoir de leur faire porter des produits en acrylique, informes et que leurs camarades portaient déjà tous. 

J’ai un tel amour pour les fils nobles que je ne pouvais pas leur faire découvrir cela. D’autant plus dans l’objectif de les éveiller au respect de l’environnement. Leurs tricoter leurs dressings autant que possible c’était aussi entamer une démarche d’une consommation raisonnée et respectueuse pour notre planète. Ma mère m’a transmis les vêtements qu’elle nous avait tricoté bébé, à mes sœurs et moi. Ils étaient rangés précieusement dans une petite valise en rotin. Ma fille se love aujourd’hui dans la couverture que sa grand-mère lui a transmise à ses 1 an. A travers mes créations, c’est un peu ma madeleine de Proust qui se véhicule. Mes créations découlent de ces valeurs, celles du partage, de la transmission et d’un questionnement sur sa consommation.

Mordue de mode, j’aime citée cette phrase de Coco Chanel “ La simplicité est la clé de l’élégance”. Elle s’applique au-delà de l’apparence mais également pour une démarche de consommation simple et respectueuse de l’autre, de l’environnement. Apporter le meilleur à mes enfants est une condition sinéquanone à mon épanouissement. Je suis une maman louve. 

La création

Après plusieurs années à laisser cette idée de création d’entreprise mûrir, grandir, j’ai donné vie à mon projet entrepreneurial en mars 2020. J’ai toujours nourri ce besoin de créer (tricot, crochet, DIY décoration et ameublement). Mon esprit fourmille en permanence. 

Je n’ai jamais su dire depuis quand je tricote. Je suis née avec, cela fait partie intégrante de moi, de ma vision de la mode et de mon mode de consommation ! Il y a quelques années, j’ai pris conscience de « mon talent » ! Chacun de mes ouvrages reçoit compliment et admiration de part la qualité de mes tricots et leurs élégances. J’aime porter ce que je crée. Des pièces uniques, des accessoires élégants, singuliers. 

Je tricote autant que possible pour mes enfants encore aujourd’hui. Enceinte, je préparais leurs arrivées avec la création de leurs trousseaux de naissance que je tricotais. Aujourd’hui, nous voyons ensemble ce qu’ils souhaitent, choisissent ce qui leurs plaisent, la couleur et les portent fièrement. J’ai transmis cela à ma fille qui tricote et crochète quelques pièces. Porter ces créations c’est aussi agir afin de proposer une consommation écologique, éthique et solidaire. L’essence même du fait-main et du tricot !

Ma différence

Ma différence est la qualité de mes créations, leur sobriété et leur élégance. L’image du tricot véhiculée est souvent vieillotte et très “colorée”, les réalisations ne sont pas toujours uniformes dans la maille. Je suis méticuleuse et j’aime le travail bien fait pour ne pas dire parfait ! La transmission de ce savoir-faire par ma mère m’a permis de développer et perfectionner ma technicité du tricot. Ceci afin de valoriser l’entreprenariat féminin et la richesse de l’artisanat français. Mes créations sont pensées et réalisées afin d’être confortables et faciles d’entretien. Elles vivent le quotidien de nos enfants et de nos vies de parents bien chargées !

A travers AtelierK, c’est aussi la transmission d’un savoir-faire nourrit par ma mère et ma grand-mère.  Ma connaissance pointue du monde de la laine et de la création, mon réseau, mon expertise et mon expérience du tricot sont une force et un véritable atout pour contribuer au monde de demain Proposer à vos enfants du beau, du simple, du naturel, du durable en préservant les ressources naturelles. Tel est mon pari ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *